Sevulfo

Incipit certa relatio de situ Ierusalem, 1102-1103

Sevulfo, pèlerin scandinave anglosassone, visita les Lieux Saints peu après la conquête des croisés et décrivit de manière détaillé comment il se représentait le complexe du Saint Sépulcre après la restauration de Monomaque et avant la réorganisation croisée qui a unifiée les espaces, avant divisés, en une seule structure.

Description du triportique, des autels et des reliques vénérées

« Dans l’atrium de l’église du Saint Sépulcre, on voit les lieux très saints, et aussi la prison dans laquelle Notre Seigneur Jésus Christ, selon les Sarrasins, fut mis après la trahison. Un peu plus en- dessous, on voit le lieu où fut trouvée la Sainte Croix avec les autres croix et où, à la suite de cette découverte, on construisit une grande église en l’honneur de l’impératrice Hélène mais l’église fut ensuite détruite par les païens, jusqu’à ses fondations. Dans la partie inférieure, non loin de la prison, on aperçoit une colonne de marbre sur laquelle notre Seigneur Jésus Christ fut, dans le prétoire, lié et frappé par une rude flagellation. A coté c’est le lieu où Notre Seigneur fut dépouillé de ses vêtements par les soldats. Ensuite, on voit le lieu où il fut vêtu par les soldats d’un manteau de pourpre et couronné d’épines, et où les soldats se divisèrent ses vêtements après les avoir tiré au sort. Ensuite on monte sur le Mont Calvaire où le patriarche Abraham fit un autel en obéissance à Dieu qui voulait immoler son fils. Ce fut ensuite lui-même, le fils de Dieu, déjà préfiguré par Isaac, qui fut immolé à Dieu le Père comme victime pour la rémission du monde. (…) Sous le Calvaire il y a un lieu qui s’appelle le Golgotha, où, d’après ce que l’ont dit, Adam est ressuscité de la mort après que du dessus de lui tomba une goutte de sang divin (…). Au sommet de l’église du Saint Sépulcre, dans la partie extérieure des murs, non loin du Calvaire, il existe un lieu qu’on appelle Compas, où notre Seigneur Jésus Christ lui-même, de sa propre main a indiqué et donné les dimensions du centre du monde (…) Ces très saints oratoires se trouvent dans la cours du Sépulcre dans la partie est ».

DE SANDOLI. S. Itinera Hierosolymitana Crucesignatorum. Vol II