Chapelle des Croisés

Ajustée après les fouilles archéologiques et la restauration du couvent franciscain, la chapelle des croisés est une structure imposante constantinienne recouverte d'une voûte basse réalisée lors de la restauration de Modeste. La chapelle, composée d'une salle plus grande reliée à une ouverture réduite par la présence d'un mur séparant les propriétés des Franciscains et des Grecs, faisait partie du vaste complexe du Patriarcat constantinien.
Elle était reliée à la cour par une série de portes. Le lieu, inconnu jusqu'en 1719, était autrefois un entrepôt devenu après la restauration, une chapelle réservée à la célébration de la liturgie pour les groupes de pèlerins. Une porte sur le fond de la salle mène à l’un des nombreux réservoirs creusés en partie dans la roche et utilisés pour recueillir l'eau de pluie.
La pièce la plus petite qui aujourd'hui accueille l'autel fait partie d'un espace plus grand dans lequel les fouilles archéologiques ont trouvé des traces de l'emplacement de pressoirs à raisins et olives accolés à des conduits à vasques pour récolter le pressurage. Le vin et l'huile récoltés servaient aussi bien pour la liturgie du grand complexe constantinien que pour l'entretien du clergé.

Monastère Franciscain