Arches de la Vierge

"Quand le jour parut, tandis que son cœur était abattu et triste, un parfum aromatique venant de la droite de l’entrée pénétra dans la tombe: le parfum de l'arbre de la vie semblait se répandre. La Vierge se retourna, et, debout près d'un buisson d’encens, elle vit Dieu vêtu d'un habit magnifique de pourpre céleste. Il lui dit: "Femme, pourquoi pleures-tu et te lamentes-tu si triste sur une tombe qui ne contient pas de corps ?" (Evangile apocryphe de Gamaliel)

Arches de la Vierge

En parcourant la galerie, nous pouvons voir les différentes étapes de constructions qui se sont succédées. Le mur du fond appartient à l’édifice constantinien de même que les fines colonnes byzantines. Tandis que les massifs piliers du transept sont croisés.
Sur le mur, on remarque des trous dont on se servit pour fixer les marbres polychromes qui revêtaient l’édifice. Cinq colonnes différentes des autres, plus petites et plus rustiques, forment ce qu’il est convenu d’appeler les Arches de la Vierge. Elles rappellent les visites de la Mère du Seigneur au Sépulcre de son Fils.
Ce souvenir avait dû être vérifié par les croisés pour qu’ils veuillent préserver cette seule partie du Triple portique constantinien.

Apparitions après la Résurrection

Arches de la Vierge