Chapelle de l'Ange

"Etant entrées dans le tombeau, elles virent un jeune homme assis à droite, vêtu d'une robe blanche, et elles furent saisies de stupeur". (Mc 16,5).

Chapelle de l'Ange

En entrant dans l’Edicule, on s’arrête tout d’abord dans le vestibule, appelé Chapelle de l’Ange, à la mémoire du jeune homme vêtu de blanc que les femmes ont vu assis sur la tombe le lendemain du sabbat, et de qui elles ont entendu l'annonce de la Résurrection. La petite salle, de 3,50 mètres de long et 4 mètres de large, est ornée de panneaux sculptés en marbre blanc alternés par des colonnes et des piliers. Au centre se trouve un piédestal avec un fragment de la pierre qui fermait l'entrée de la tombe, pierre conservée dans son intégralité à l'intérieur de la basilique jusqu’à sa destruction de 1009. L’antichambre originale de l’hypogée avait déjà été détruite du temps de Constantin, qui pensait créer un espace en face de la chambre funéraire sans murs et entouré de balustrades. L’Edicule croisé comportait trois portes qui ont ensuite été fermées au XVIe siècle. La structure de l’antichambre funéraire actuelle est donc une version assez récente.




Ensevelissement et Résurrection

Chapelle de l'Ange